Il était une Foi camisarde

LE SPECTACLE

Création 2019 – Spectacle de 50mn pour forêt, champs, place de village, parvis d’église, cour de château… Tout public à partir de 7 ans.

1685, Louis XIV signe « l’Édit de Fontainebleau » et révoque l’édit de Nantes, obligeant les protestants de France à se convertir sous peine de mort ou d’enfermement.

Le 24 juillet 1702, un petit groupe de protestants cévenols abattent l’abbé Du Chayla au Pont de Montvert, déclenchant la Guerre de Cévennes, qui opposa pendant deux ans une poignée de « guerilleros » cévenols aux troupes royales. Ces insurgés deviennent les « camisards » et un symbole de lutte protestante dans toute l’Europe.

Le 24 avril 1703 a lieu l’attaque des Salles-du-Gardon racontée par Jean Cavalier dans ses Mémoires. Cette attaque-éclair durant laquelle les camisards firent usage de stratagèmes militaires inhabituels est celle que nous avons choisie pour illustrer ce conflit complexe et trop méconnu. La passion de deux jeunes camisards qui devient vengeance face à deux catholiques que tout oppose…

Escrime ancienne, théâtre et musique se mêlent pour raconter la Guerre des Camisards dans une tragédie avec de l’humour, des références historiques pas si lointaines, de l’action et de la musique.

Photo : Ivan Bougnoux. Modèle : Maëlle Dupont. Costume : Laurence Magnanelli.

DISTRIBUTION

Texte écrit par Ivan Bougnoux et Maëlle Dupont.

Interprété par Floriane Douat, Nicolas Bonnefoi, Jean-Serge Dunet et Cyril Peron-Dehghan.

Costumes : Laurence Magnanelli.

Chorégraphie de combat : Etienne Pelluau et Maëlle Dupont

Epées de spectacle : Armes Garcia.

Production : Théâtre M.

Résidence au Musée du Désert en 2019 et au Temple de Salindres en 2022.

EXTRAIT VIDEO

EXTRAITS DU TEXTE

Scène 5

Marie – Tu vas faire passer un message de ma part, curé. A tous les rats qui sont dans ton village. Ecoute-moi bien, et répète fidèlement mes propos. Nous sommes des camisards qui avons pris les armes parce qu’on avait tué notre père, notre mère, et mon frère. Et nous avons juré de reprendre leur sang de vos mains. Vous connaissez le coeur des cévenols mon père : malgré le gel qui veut nous casser et la poudre qui veut nous brûler, si Dieu nous commande de faire justice, rien ne peut nous arrêter. Notre mission est donc de vous détruire.

Père Couderc Psalmodie toujours.

Marie – Ton cœur est froid et lâche. Dieu t’a déserté. Tu me dégoûtes. (Jean s’approche discrètement) Au moins la mort t’épargnera les souffrances d’être un traître à ta religion. Je vais te frapper, curé, respectant à la lettre la Loi du Talion !

Jean assomme Marie.

Jean – Et de deux ! Z’avez eu chaud aux fesses, mon Père ? J’pense quon pourrait la négocier à 200 pistoles, lépée, non ? Il regarde sa blessure. J’m’en souviendrai des Bonicel ! Y sont un peu bêtes dans c’te famille …

Père Couderc – Non, le Malin est est très intelligent…

DOSSIER et F. TECHNIQUE

Le dossier et la fiche technique téléchargeables seront actualisés très prochainement. Contactez-nous pour en savoir plus (tarifs, éléments administratifs, note d’intention artistique). Nous serons heureux de vous répondre au 06 41 91 74 46 ou à l’adresse contact@theatrem.fr

CONTACTS

contact@theatrem.fr 06 41 91 74 46


Repères chronologiques. Ressources : « Comprendre la guerre des camisards » de Marianne Carbonnier-Burkaard